{$impression.defaut.textAlt}

Vous êtes ici

Raymond Cauchetier

Flux Rss
Module Addthis
{$temp.barre_outils.print.fr}
Diminuer la taille du texte Changer la taille du texte Agrandir la taille du texte


RAYMOND CAUCHETIER

Autour de la nouvelle vague 1958 - 1968

 

 

Raymond Cauchetier a été en 1958 et 1968,photographe de plateau de la Nouvelle Vague.Le photographe de plateau était payé par le producteur et chargé de « clicher » les scènes du film mais aussi chaque fin de plan comme repère pour la scripte devenant ainsi son assistant.Il s’engage auprès de la Nouvelle Vague pour son inventivité et pour son noir et blanc sans éclairage artificiel. Il travaillera au Rolleiflex format carré refusant ainsi de mitrailler comme pouvait le faire d’autres photographes au Leica (Henri Cartier Bresson,un peu méprisant, disait qu’avec le Rolleiflex on photographiait avec son nombril). Truffaut et son épouse Madeleine Morgenstern l’aideront à récupérer ses négatifs et ses planches contacts et reconnaître ses droits confisqués par des producteurs draconiens.Il a immortalisé plusieurs films dont les plus connus : Jules et Jim, A bout de souffle, Adieu Philippine…et aussi de grandes actrices et acteurs : Jeanne Moreau, Anouk Aimé, Françoise Dorléac, Jean Seberg, Jean-Paul Belmondo… Avec en plus un vrai hommage rendu aux techniciens.

Raymond Cauchetier est un photographe français né le 10 janvier 1920 dans le 12e arrondissement de Paris.
À l’âge de 11 ans, Raymond Cauchetier est marqué par la reproduction du temple d’Angkor Vat à l’exposition coloniale de 1931. Pendant l’occupation de la France par les Allemands, Raymond Cauchetier rejoint la résistance et devient membre d’un commando du Corps Franc Pommiès.
En 1951, il rejoint l’Indochine. En 1953, le général Chassin le charge de réaliser un album de photographies sur la vie du personnel de l’armée de l’air. Il investit alors lui-même dans un Rolleiflex et publie son premier ouvrage de photographies Ciel de guerre en Indochine. Après la guerre, il reste au Viêt Nam et photographie le peuple vietnamien.
Il publie un second ouvrage de photographie Saigon en 1955 chez Albin Michel. À Saigon, il rencontre l’écrivain Graham Greene. En 1957, il rencontre à Angkor le cinéaste Marcel Camus en repérage pour le tournage de Orfeu Negro. Le producteur du film lui propose alors d’être photographe de plateau sur le film. À son retour en France, le producteur Georges de Beauregard lui propose d’être photographe de plateau sur le premier long métrage de Jean-Luc Godard À bout de souffle.
En 1967, le roi du Cambodge Norodom Sihanouk le charge de réaliser un ouvrage sur le pays et sur la capitale Phnom Penh. Il est aujourd’hui le photographe le plus âgé en France.

raymond-cauchetier.com

 

Le Kiosque

Rive droite du port

Horaires d’ouverture :
Du lundi au vendredi de 13h à 18h
Les week-end et jours fériés de 10h30 à 13h30 et de 14h30 à 18h.

RETROUVEZ NOUS SUR FacebookTwitter


ORGANISATION

Direction de l’événementiel - Pôle animation
02 97 01 62 30
contact.evenementiel@mairie-vannes.fr

VILLE DE VANNES

Place Maurice Marchais - BP 509
56019 Vannes Cedex